Et oui, si nous sommes nombreux à être confinés, il n’en est rien pour les vignerons de France et du Médoc.

Au grand air, seuls, ils bichonnent leurs vignes et travaillent à à ce qu’elles nous donnent les meilleurs fruits.

Occupés à terminer le labour de la terre, les vignerons pratiquent le décavaillonnage alors que le débourrement a commencé.

Le débourrement de la vigne ?

Il s’agit d’une étape cruciale dans la vie de la vigne et du vigneron.

En effet, sous les effets conjugués d’une belle lumière et de températures élevées et stables, les bourgeons se développent pour laisser apparaître leur bourre (terme désignant le duvet et les jeunes feuilles et fleurs enfouies dans les bourgeons de nombreux végétaux).

Une étape clé dans la vie de la vigne

Le débourrement est la première étape majeure du cycle végétatif. A la sortie de l’hiver, les ceps de vignes sortent de leur hibernation et recommence à absorber l’eau par leurs racines.

Ils relancent ainsi la circulation de la sève et donc l’éclosion des bourgeons.

Si cette opération est si importante, c’est que la durée sur laquelle elle se déroule a un impact important sur les raisins qui seront vendangés en septembre.

Le débourrement court ou long ?

Un débourrement trop long va étaler dans le temps l’éclosion des bourgeons et donc la formation des grappes.

Dans ce contexte, les niveaux de maturité des raisins au sein d’une même parcelle peuvent être disparates au moment de la vendange.

Au contraire, un débourrement court, permettra d’obtenir un niveau optimal de maturité au moment de la vendange.

 

 

La vie et le travail continu dans les vignes du Médoc
A la sortie de l’hiver, les ceps de vignes sortent de leur hibernation
Vin du Médoc - Grand Listrac
0
Votre panier
Merci pour votre visite
Inscrivez-vous avant de partir et recevez nos offres spéciales en avant première